Vue d'ensemble


Le saviez-vous?

L’objectif pour cet indicateur est que 60 % des personnes déclarent avoir subi un test de dépistage de sang dans les selles aux fins du dépistage du cancer. En 2012 et 2013, aucune province ni aucun territoire n’avait atteint cette cible. Voir plus

Mesure de la participation aux programmes de dépistage du cancer

Sur les quelque 191 300 nouveaux cas de cancer diagnostiqués au Canada en 2014, le quart (26,3 %) étaient des cas de cancer du sein, de cancer colorectal ou de cancer du col de l’utérus. Il s’agit des trois seuls types de cancer pour lesquels il existe des programmes organisés de dépistage au sein de la population au Canada. Le dépistage peut se faire dans le cadre de ces programmes ou non (dépistage opportuniste). Le dépistage systématique permet de réduire la mortalité en décelant tôt les cancers avant qu’ils n’évoluent vers le stade métastatique. Dans certains cas, il permet également de réduire l’incidence du cancer en détectant les lésions précancéreuses avant qu’elles ne forment un cancer. Toutefois, pour que l’ensemble de ces résultats puisse se concrétiser, il faut qu’une large proportion de la population cible ait accès à un dépistage de haute qualité qui suit les recommandations fondées sur des données probantes.